Kids·Lifestyle

Grossesse à haut risque · Au coeur de mon intimité

Salut les chéris!

Se livrer. Sincèrement et intimement. C’est une expérience rare chez moi qui préserve sauvagement une part d’intime essentielle à mon bien-être.

Exceptionnellement, je sors de ma réserve.

Face à votre bienveillance et à la sincère proximité que je ressens à vos côtés.

Nous partageons notre quotidien, nos bonheurs, nos douleurs.

Aujourd’hui, je livre une difficulté à vos yeux et à vos pensées. Cette difficulté à été une vraie douleur intime. Elle s’est éveillée un dimanche de juin. Quand le bonheur de veiller sur ce petit être grandissant est devenu synonyme de combat quotidien.

Pour Camille, la fin de la grossesse fut éprouvante. Pressée de nous rejoindre dès 6 mois de grossesse, l’accouchement a pu être évité de justesse et le miracle a pu se produire 8 semaines plus tard grâce aux bons soins des médecins, de mon amoureux, de nos proches, à une médication essentielle et à un alitement total. Camille est finalement née par césarienne. Elle a passé 17 jours en néonatologie mais était en bonne santé. Il lui fallait juste encore grandir un peu. A présent, nous voyons au jour le jour toute la vie qui habite cette petite fille si vive, indépendante, drôle, pertinente, emplie de tendresse, intelligente et attentionnée. Et de toutes parts en avance sur la moyenne.

Nous n’avions pas l’expérience du décollement placentaire. Ce qui devait être temporaire s’est transformé en décollement sévère où la vie du bébé était en jeu à chaque instant. Dès 6 semaines de grossesse, ma vie a basculé totalement. Extraite de la vie active du jour au lendemain, je me retrouvais projetée dans une incertitude quotidienne, un repos complet et une médication à nouveau essentielle.

1536605973907

La vie du bébé ne tenait qu’à un fil. Les semaines s’écoulaient et le décollement s’empirait malgré un suivi strict des recommandations.

La traversée de cet été fut donc d’une douloureuse complexité, d’inquiétude, de renoncements à répétition, d’obligation de m’extraire de toute vie pour en protéger une autre à venir. Il me fallait expliquer à Camille pourquoi je ne pouvais pas la rejoindre en vacances en Bretagne pour fêter son anniversaire sans lui dire que j’étais enceinte. Nous voulions la préserver d’une mauvaise nouvelle éventuelle à venir. Face au chaos, nous restions volontaires et positifs autant que possible.

Hors temps.

Et les semaines se succédaient.

Et le petit bébé s’accrochait.

La bienveillance de nos familles, de nos amis, le plaisir de vous suivre au quotidien ont parsemé cet été en attendant qu’une certaine part du danger s’écarte pour que la nouvelle que j’avais patiemment attendu de vous annoncer puisse se faire. Ces derniers mois, vous avez, sans le savoir, contribué à certains de mes sourires et je vous en remercie.

1536606144425

Aujourd’hui, la situation semble s’apaiser et la vie reprendre son cours petit à petit.

Ma grossesse demeure une grossesse à haut risque. La vie ne sera gagnée que lorsque ce petit enfant pourra être lové aux creux de nos bras.

Je sais que nous sommes nombreuses et nombreux à rencontrer l’une ou l’autre douleur, plus ou moins forte, plus ou moins durable, dans nos routes vers la maternité et la paternité. Voici donc un petit bout de mon histoire, à côté de tous les bonheurs qui m’ont déjà été réservés et de ceux qui m’attendent encore, je le sais. Si vous rencontrez des épreuves, sachez que vous n’êtes jamais seul(e), même si votre histoire sera toujours différente d’une autre et n’appartiendra toujours qu’à vous, unique comme vous l’êtes.

Mon intime pudeur est levée devant vous, votre bienveillance, et tous les sourires que vous m’apportez au quotidien. Je partage avec vous cette aventure en espérant que nous vivrons beaucoup de bonheur ensemble dans quelques mois.

Je vous embrasse!

Crédit photos: Mademoiselle Mick (photos non libres de droits)

Publicités

10 réflexions au sujet de « Grossesse à haut risque · Au coeur de mon intimité »

  1. J’ai vécu ça pour mes 2 grossesses….ma première puce est née dans les pires conditions et ma seconde très prématurée suite à une hémorragie interne due au decollement du placenta. Mes filles se sont accrochées comme des wariors et moi j’ai encore des séquelles mais elles sont là avec nous et en bonne santé. …
    il est vrai que trouver de la sérénité dans ton cas doit relever du défi permanent et en plus il y a ton ainée à préserver ….mais ce sentiment et l’apaisement reviendront vite….je t’envoie les meilleures ondes possibles…

    J'aime

    1. Un millier de mercis pour ton partage… Comme tu le dis, après nos bébés sont là avec nous ! C’est tout ce qui compte ! Je suis heureuse d’entendre que l’apaisement finit par revenir. J’espère qu’il est proche et que j’aurai comme toi deux petits bouts en pleine forme à mes côtés dans quelques temps 🙂 Merci vraiment pour tes mots !
      Je t’embrasse !

      J'aime

  2. Vos mots sont si touchants, je vous souhaite le meilleur pour les mois à venir, prenez bien soin de vous et de ce petit bébé si pressé, malgré lui, de venir vous rejoindre ✨🌸💕🌺

    J'aime

  3. Je suis très touchée par ton expérience, on ne s’imagine jamais en se suivant sur Instagram que certaines peuvent vivre des moments très difficiles, et comme ca a dû être éprouvant et émotionnellement intense de vivres ces mois.. je dis toujours que de la grossesse, les premiers mois sont les plus ingrats, le fait de devoir garder le secret, alors qu’on aurait tellement besoin d’en parler.. je suis si heureuse que ce petit être se soit accroché et j’ai tellement hâte de voire quelle merveille va encore venir embellir cette terre.. je suis d’autant plus touchée de vivre aussi une grossesse en même temps..
    que tout aille pour le mieux ❤
    Bisous

    J'aime

    1. Je suis tout à fait d’accord, les premiers mois sont ingrats alors qu’effectivement on aimerait tant pouvoir être transparente sur ce qu’il se passe de si important dans nos vies ! Vraiment, merci pour ton partage, ça fait chaud au cœur de lire des mots positifs et tournés vers l’avenir. Que je nous souhaite tout doux à toutes les deux ! 😉 Je te souhaite une grossesse douce et sereine et, au bout du chemin, un petit bébé qui réchauffera les cœurs ! 😉 Je t’embrasse !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s